au dessus de merci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

au dessus de merci

Message  Marie-Hélène Ferrari le Dim 13 Juin - 19:47

Un de ces jours où la pièce dans laquelle on se meut est sombre, même si on se trouve au centre d’un cercle de lumière, où tout est fenêtre, barreaux, prisons. Où la tâche supplémentaire est la tâche de trop, où la question supplémentaire est la question de trop. Une seule évidence, le débordement, l’affolement, la noyade. Un petit bruit, c’est la messagerie qui signale discrètement l’arrivée d’un mot. Encore un spam ? Un fâcheux? Par habitude, plus que par curiosité on écarte le fichier en cours, on lit ce qui est arrivé, l’esprit ailleurs, et c’est l’ami qui parle. Alors le coeur déborde, on explique: “ non ! Ce silence ces derniers jours c’est juste que tout s’effondre et qu’on tient au dessus de nous un parasol, ridicule”. On écrit cela piteusement, en s’excusant, parce qu’on se rend bien compte que tout le monde a une vie bien pleine, et que d’autres arrivent à trouver le temps de faire des efforts, de prendre des nouvelles, on se sent nul, mais nul. Hop! On clique “envoyer”, on retourne se battre avec le livre, la nouvelle, l’article et tout ce qu’on a en suspens et qui hurle dans l’ordinateur: “idiote, incapable, au boulot, tu perds du temps!”
“Ding”, encore un message.
Là! C’est le miracle:
“Envoie! Je t’aide”
Pas de condoléances, pas de phrases creuses pour dire rien, mais se mettre en valeur, juste: “Envoie”.
Et cet immense soulagement de savoir que quelqu’un vous a empêche de tomber, que la charge est encore là, mais elle s’est allégée, et surtout, surtout, que non, vous n’êtes pas seule dans la nuit, une personne vous répond, et veut bien s'alourdir un peu pour vous. Cette personne croule aussi sous le poids de sa famille et de ses charges, mais en deux jours, elle se penche avec vous, sur le même sillon.
Parfois on ne peut pas juste dire “merci”, alors ici, sur cet espace ou vous la connaissez tous, je viens rendre un grand hommage à Marie-France, qui, une nuit un peu lourde, m’a dit. “envoie, je t’aide”.
Malgré tout ce qu’elle a à faire.
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum