Pour nos amis matheux (Déformation professionnelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour nos amis matheux (Déformation professionnelle)

Message  tomasi le Sam 27 Nov - 18:55

Le mathématicien amoureux .

Lassé d’étudier tant de vains théorèmes
Un mathématicien dans sa précocité,
Epris d’une belle et lui disant « Je t’aime »,
Essaya d’obtenir la réciprocité .

Il commença alors par une réflexion
De puissance adaptée à l’être tant aimé,
Essayant de trouver quelques points d’inflexions
Dans une asymétrie pour deux corps animés.

L’amour m’a fait découvrir l’objectivité ,
Me préparant à une belle bijection.
Seul , je n’adorait que la réflexivité ,
Dégustant mon Ego jusqu’à l’introspection .

Tes lignes sont pour moi autant de paraboles
Que mes itérations désirent explorer,
Concaves, convexes ou en hyperboles,
Que mon œil ravi est loin de déplorer .

Tes lèvres pulpeuses en vraie courbe de Gauss
Illuminent ton visage plus que Cartésien.
Je n’ose penser que de moi elles se gaussent
Quand leur sourire narquois me signifie : viens !

Asseyons nous veux-tu sur ce quadrilatère
En des coins diagonalement opposés,
Toi , la projection orthogonale sur terre,
De la Déesse ISIS l’image transposée .

Sous ce chêne géant aux racines carrées,
Au feuillage en fractals digne d’équation ,
D’un redondant amour tu seras encadrée ,
Bénissant mon ardeur sans approximation .

Nous partagerons le pain par dichotomie
Et l’excellent gâteau par triangulation .
Le vin, en accélérant notre bonhomie
Confirmera l’axiome d’euphorisation !

La division des nourritures terrestres
Par des nombres congrus donnera le quotient ,
En l’extrapolant de ce milieu sylvestre
Nous atteindrons, en couple, un amour efficient .


J’ai rencontré en toi une belle inconnue
A laquelle je compte appliquer mon système
Afin d’atteindre ce nirvana méconnu,
Résultant d’une convergence suprême .

Les pollens du printemps enflamment mes sinus ,
Mais l’ardeur qui anime mes beaux sentiments
M’invite à l’ascension de ton mont de Vénus
Que par pudeur j’approche tangentiellement !

De singleton nous deviendrons binôme ,
Explorant la magie de la Procréation,
En donnant naissance à biens des bonshommes,
Que nous élèverons en faisant l’addition .

Par multiplication de nos deux cellules
Dans cette sphère terrestre ovalisée ,
Nous n’engendrerons pas que des libellules
Mais des cerveaux « affinement » organisés.

Par une croissance toute exponentielle ,
Notre belle lignée se perpétuera,
Sans tenir compte des dérivées partielles
Qu’une série d’amours illicites créera .

Après tant de belles hypothèses posées
Et voyant ton esprit en pleine régression ,
Le moment est venu de parler plus osé
Poussé par mon désir en pleine progression .

Délaissant les chemins de l’algèbre de Boole,
Je reviens alors à un calcul Euclidien
Me permettant de mieux approcher mes boules
Du périmètre de l’hymen clitoridien .

La belle effarouchée, par la soustraction
De son corps de rêve, esquiva l’asymptote
Qui aurait pu assouvir la satisfaction
Du désir naissant, laissé par l’anecdote .

Le jeune matheux commença à comprendre
Que de trop calculer de façon intégrale
Par parties, l’amour est très dur à apprendre
Et s’en va, vous laissant sur votre fringale .


TOMASI

tomasi

Messages : 5
Date d'inscription : 16/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum