Des mots qui accrochent...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Mar 2 Aoû - 18:54

Au tout début de "Autobiographie d'un grignoteur de livres", de Sam Savage Firmin (chez Babel), grand sourire lorsqu'il est question des premières lignes ou incipit ; il est difficile de capter l'attention la plus bienveillante du lecteur ! Beaucoup d'humour et d'érudition dans cette première page qui renvoie à Nabokov, à Tolstoi ! Et je me revois admirant le début de " Bartleby le scribe " d 'Herman Melville : quel talent ! Là le lecteur comprend qu'il est dans la toile, qu'il va se laisser croquer et que c'est bien agréable !

Quels sont les débuts d'oeuvre qui vous ont plu ?


Dernière édition par penserosu le Mar 2 Aoû - 20:53, édité 1 fois
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Incipits

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mar 2 Aoû - 20:04

Immédiatement : " le parfum" et " Jacques le Fataliste"
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Mar 2 Aoû - 20:51

il faut que je les retrouve ; des problèmes de mémoire ! Mais je ne pense pas, comme quoi c'est vraiment subjectif, avoir été fan du début de Jacques le fataliste (lol)!
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Incipit

Message  Renucci François-Xavier le Mar 2 Aoû - 21:07

bb


Dernière édition par Renucci François-Xavier le Mer 13 Nov - 16:22, édité 1 fois

Renucci François-Xavier

Messages : 302
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://pourunelitteraturecorse.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  jeanne-marcelle le Mer 3 Aoû - 0:01

"Pendant des siècles, sur d'innombrables champs de bataille allemands, italiens et flamands, les Habsbourgs et les Bourbons se sont disputé jusqu'à épuisement l'hégémonie de l'Europe."



ça, c'est la premiere phrase de "marie-antoinette" de s zweig . Pour moi, ça fait rêver, c'est bien écrit et c'est de l'histoire, donc ça nous apprend plein de choses

jeanne-marcelle

Messages : 193
Date d'inscription : 30/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

accroches

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 10:53

je m'explique. Le "Parfum "de SÜSGRind commence par une incroyable multiplication de "Ça puait". Je ne l'ai plus a la maison (sûrement parce que comme le "Voyage au bout de la nuit", ce doit être le second livre le plus volé,) mais c'était très prenant. "ça puait dans les ruelles, cela puait dans les chambres, ça puait sous les robes de femmes, ça puait" et ainsi de suite,
juste après le titre, c'était étonnant. Du reste je me souviens que quand j'avais les quatrièmes dans le temps, pour les rétifs à la lecture je donnais toujours ce texte qui marchait très bien
Ensuite, Jacques ? j'ai découvert qu'on pouvait dire, "Où allait- il ? d'où venait-il etc et y répondre par des variantes de "je ne sais pas", "on s'en fiche", où vous n'avez qu'à lire d'autres livres qui y ressemblent pour trouver la réponse. Incroyablement moderne et désinvolte, un incipit qui ne dit rien et qui accroche cependant.
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

JACQUES le FATALISTE ET SON MAITRE DIDEROT

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 10:57


Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? Que disaient-ils ? Le maître ne disait rien ; et Jacques disait que son capitaine disait que tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas était écrit là-haut.
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Jacques...

Message  penserosu le Mer 3 Aoû - 11:01

oui, c'est très particulier ! un dialogue, qui n'en est pas vraiment un...
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

LES BIJOUX INDISCRETS DIDEROT

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 11:01

Du reste, de Diderot, une autre perle, ce qui pour des bijoux est de rigueur. Je me suis souvent interrogée sur la grande Chéchianée, lol


Hiaouf Zélès Tanzaï régnait depuis longtemps dans la grande Chéchianée ; et ce prince voluptueux continuait d’en faire les délices. Acajou, roi de Minutie, avait eu le sort prédit par son père. Zulmis avait vécu. Le comte de… vivait encore
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Hippolyte de Mathelin de Papigny Une opinion de Coupal

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 11:09

et celle la, pour nos amis qui aiment l'idée d'un voyage


C'est loin.
C'est en Afrique, à quelques milliers de kilomètres des côtes.
Et pour parvenir là, on doit quitter les steamers pour les railways, ceux-ci pour les sternwheelers et les sternwheelers pour les chaloupes à vapeur et celles-ci pour les pirogues, et les pirogues pour les moto-cars, et ceux-ci enfin pour la chaise à porteurs.
Il faut naviguer entre deux ciels, étouffer dans des compartiments en planches, suer sur des eaux calmes, trépider sur des banquettes et des sièges de bois, pour finir, pendant des semaines et des semaines, par être secoué, sur une chaise entre deux brancards, le long de ce qu'il est convenu d'appeler la « route des caravanes » par un inexplicable euphémisme.
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 11:12

on oublie la saveur des mots bien souvent, merci a Penserosu, pour ce petit jeu, et pour les inévitables découvertes ou redécouvertes qu'on y fait.
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Mer 3 Aoû - 12:29

On peut s'amuser à l'infini ; les mots ont pour chacun de nous une densité variable...Qu'est-ce qui m'avait tant plu au début de "La mort du roi Tsongor" de L Gaudé ou au début de "Zone" de Mathias Enard ? Il faut que je remette la main dessus ! Ce n'est pas chose facile, vous vous en doutez, à moins que vous ne soyez de ces lecteurs ordonnés qui classent...
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  muvrinu le Mer 3 Aoû - 13:26

"Tout a commencé à l'église,le premier dimanche d'automne"



On ne peut pas commencer aussi efficacement et simplement !! Qui reconnait?

muvrinu

Messages : 151
Date d'inscription : 14/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Encore plus simple

Message  Renucci François-Xavier le Mer 3 Aoû - 13:33

bb


Dernière édition par Renucci François-Xavier le Mer 13 Nov - 16:23, édité 1 fois

Renucci François-Xavier

Messages : 302
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://pourunelitteraturecorse.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

chef d'oeuvre ?

Message  Marie-Hélène Ferrari le Mer 3 Aoû - 20:27

quel chef d'oeuvre ? quel livre commence par "ça a commencé comme ça ?"
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

suite du début

Message  Renucci François-Xavier le Mer 3 Aoû - 23:03

bb


Dernière édition par Renucci François-Xavier le Mer 13 Nov - 16:23, édité 1 fois

Renucci François-Xavier

Messages : 302
Date d'inscription : 17/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://pourunelitteraturecorse.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  corseetzen le Jeu 4 Aoû - 1:10

et moi j'aime:
Ceci n'eût pu se produire nulle part ailleurs,qu'en Angleterre, où les hommes et la mer s'interpénètrent, pour ainsi dire-où la mer s'infiltre dans la vie de la plupart des hommes, et où les hommes ont une connaissance superficielle ou profonde de la mer, comme moyen de plaisance, de voyage ou de subsistance.
Début de Jeunesse de Conrad (je suis sûr que je fais plaisir là aux sympathiques penserosu et à alain Franchi que je lis avec plaisir sur musanostra)

corseetzen

Messages : 136
Date d'inscription : 04/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Jeu 4 Aoû - 16:14

muvrinu, vous nous avez proposé les premiers mots de "Mal concilo" de JC Rogliano
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Dis deux mots

Message  Raymond Mei le Jeu 4 Aoû - 21:28

J'ai établi une liste de titres de livres à lire ou à relire. C'était fatal, il faisait partie de la liste. Oui, fatal...liste, Jacques l'a dit !
Je voulais en dire deux mots. Mais, j'en ai été empêché...par deux rots.
Alors, j'ai donc dit deux rots (Diderot).
Pourquoi a-t-il fallu près d'un siècle après sa mort pour qu'on reconnaisse enfin la reconnaissance de la postérité de ce génie ?

Raymond Mei

Messages : 120
Date d'inscription : 20/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Diderot

Message  penserosu le Dim 7 Aoû - 11:46

Diderot fait un retour en force : des amis rencontrés il y a deux jours dont le savant Marc relisent son oeuvre intégrale, Marie-Hélène l'a en tête et le cite, Raymond l'admire...Il y a une réédition ? on va fêter quelque chose ? On sort une biographie novatrice ? Nous sommes travaillés inconsciemment ou consciemment par les mêmes forces qui créent des tendances...J'attends de voir
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Didelau

Message  Raymond Mei le Dim 7 Aoû - 12:41

Dire que j'admire DD (Denis Diderot) est un bien grand mot Penserosu.
Je dis deux mots sur Diderot. Tout d'abord, je veux le nommer Didelau, pour des raisons qui me sont...personnelles.
Didelau avait une plume érudite et féroce, un esprit critique et génial. Son oeuvre l'atteste.
Il excellait dans tous les genres littéraires : roman, contes, théâtre, encyclopédie, critique d'art...
C'est lui qui a créé la critique avec ses Salons. Il a consacré 20 ans de sa vie à la conception de l'ouvrage qui aura marqué le 18e siècle : l'Encyclopédie.
"Jeune homme, prends et lis" disait-il dans ses "Pensées sur l'interprétation de la nature".
Mais si je suis un adepte de Didelau, c'est sûrement parce qu'il a enrichi la langue française du mot "calembour", forme d'humour fondé sur les jeux de mots dont je suis particulièrement friand.

Raymond Mei

Messages : 120
Date d'inscription : 20/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Dim 7 Aoû - 14:25

pourquoi Didelau ?
Pourquoi en ce moment avez vous pensé à lui ?

Tant de ?
Mais vous n'êtes pas obligé d'y répondre, hein ? !
avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le neveu de R

Message  Raymond Mei le Dim 7 Aoû - 18:38

J'ai pensé à Diderot pour deux raisons essentielles :
- Vous en parlez ainsi que MHF sur ce forum
- Je lis "Le neveu de Rameau", une satire de Didelau, ou l'auteur discute à bâtons rompus avec JF Rameau (Lui et Moi).
Pourquoi Didelau ? Top secret...pour l'instant

Raymond Mei

Messages : 120
Date d'inscription : 20/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi Diderot

Message  Marie-Hélène Ferrari le Lun 8 Aoû - 19:42


DIDEROT, Encyclopédie, «Article Génie»

L'étendue de l'esprit, la force de l'imagination et l'activité de l'âme, voilà le génie. De la manière dont on reçoit ses idées dépend celle dont on se les rappelle. L'homme jeté dans l'univers reçoit avec des sensations plus ou moins vives les idées de tous les êtres. La plupart des hommes n'éprouvent de sensations vives que par l'impression des objets qui ont un rapport immédiat à leurs besoins, à leur goût, etc. Tout ce qui est étranger à leurs passions, tout ce qui est sans analogie à leur manière d'exister, ou n'est point aperçu par eux, ou n'en est vu qu'un instant sans être senti, et pour être à jamais oublié.

L'homme de génie est celui dont l'âme, plus étendue, frappée par les sensations de tous les êtres, intéressée à tout ce qui est dans la nature, ne reçoit pas une idée qu'elle n'éveille un sentiment ; tout l'anime et tout s'y conserve.

Lorsque l'âme a été affectée par l'objet même, elle l'est encore par le souvenir ; mais, dans l'homme de génie, l'imagination va plus loin : il se rappelle des idées avec un sentiment plus vif qu'il ne les a reçues, parce qu'à ces idées mille autres se lient, plus propres à faire naître le sentiment.

Le génie entouré des objets dont il s'occupe ne se souvient pas : il voit ; il ne se borne pas à voir : il est ému ; dans le silence et l'obscurité du cabinet, il jouit de cette campagne riante et féconde ; il est glacé par le sifflement des vents ; il est brûlé par le soleil, il est effrayé des tempêtes. L'âme se plaît souvent dans ces affections momentanées ; elles lui donnent un plaisir qui lui est précieux ; elle se livre à tout ce qui peut l'augmenter ; elle voudrait par des couleurs vraies, par des traits ineffaçables, donner un corps aux fantômes qui sont son ouvrage, qui la transportent ou qui l'amusent. [...]

« Philosophie et littérature ».


Voilà le premier texte qui m'a fait découvrir cet auteur, et je l'ai aimé. Et puis je l'ai étudié. Il faut partie de ceux qui n'ont pas suivi, qui ont précédé, qui ont donné. Sa vie est un roman qui raconte l'égoïsme d'une mère, le désir de reconnaissance.
Je ne sais pas pourquoi nous l'avons en mémoire ? peut-être à cause de vous, Penserosu, parce qu'en matière d'incipit, il a fait partie des meilleurs...

alors dans un autre registre... je viens de relire Archange Morelli, les idoles barbares, et plein d'autres... quel grand auteur !
avatar
Marie-Hélène Ferrari

Messages : 154
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 57
Localisation : Pianottoli-Caldarello

Voir le profil de l'utilisateur http://web.mac.com/mferrari5/site

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  penserosu le Mar 9 Aoû - 0:47

Très beau texte en effet !
Remarquez, je suis assez fan de certaines oeuvres ou plutôt de fragments d'oeuvres de Diderot moi-même et nul n'a besoin de justifier ses choix ; c'est juste que je m'interrogeais car en 4 jours plusieurs personnes bien différentes m'ont parlé de Diderot ou l'ont évoqué. Comme ça faisait longtemps qu'on ne m'en parlait pas, j'ai trouvé qu'il y avait regain...
à bientôt

avatar
penserosu

Messages : 3398
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.musanostra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des mots qui accrochent...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum